29.12.06

La palpation du palpitant


"-Non m'sieur, ça ne m'embête pas du tout d'avoir 3 dents en moins...je dirais même que c'est 3 fois plus de chance d'éviter la carie, et c'est déjà pas mal!" Oui, j'avoue que c'est ce que j'aurais aimé dire à ce non-charmant jeune homme qui me reluque les ratiches, mon târin baigné d'odeur de gants en latex bon marché au charme vomitif. Ca a plutôt fait: "- ouin, (.)e (.)ais (.)ais (.)est (.)as (..)a(.)e, (.)ai (.)as (.)al..." et ainsi de suite. De toutes façons je me suis faite enguirlander en avance parce que j'avais boulotté un petit pain d'épice avant d'aller le voir mais bon...avec mon nom de famille en fin de liste, moi qui était là depuis 9h-le quart et à jeun et bien j'avais un creux voire un cratère au ventre! J'avoue, je n'avais jamais vécu ce genre de convocation (qui n'en n'est pas une) dans une CPAM-centre de santé qui vous palpe de partout pour voir si vous allez bien...j'étais la seule jeune: que des retraités avec moi! Alors je me suis demandée...jusqu'où peut-on aller pour cumuler les contacts humains au delà de "la dame dans la cabane en verre"...et bien jusqu'à Blaye! 2€77 de péage à partir de Saint André de Cubzac! Mais on ne m'y reprendra plus, c'était un moment de faiblesse!

Trucs de parasites


Dans la famille trucs de parasites, je propose la "rotation pétrolière".
Il s'agit de repérer au moins 5 stations services où les prix sont abordables, dans un rayon de 30km maxi depuis le domicile et quand même situées pour une majorité d'entre elles sur vos itinéraires habituels, il faut aussi se munir d'un chéquier et d'une bonne dose d'inconscience(et non pas d'insouciance car il ne s'agit pas là d'une partie de plaisir).
Sachant qu'un chèque refusé est représenté généralement au bout d'une semaine, ça vaut la peine de faire son plein l'air détaché, la truffe humant l'air du temps et brandissant ce bout de papier qui ne signifie plus rien à nos yeux à "la dame de la cabane en verre" pour régler la somme indiquée sur l'écran.
Ca permets donc d'avoir toujours au moins une lichette de carburant au fin fond du réservoir qui nous semble toujours abyssal(tiens, c'est bizarre!).
Bon, bien sûr, il est largement préconisé de cesser ce genre de pratique dés que l' on accède à un statut social plus envié et d'user de la CB.
Seul inconvénient de cette pratique: ça doit être fait aux heures de présence de "la dame de la cabane en verre" ...mais au moins ça fait un contact humain dans la journée.
("-Hou mais quel mauvais esprit!
-C'est pas moi m'dame, c'est Kévin!")

8.12.06

Mini-terrorisme

Rien de bien méchant mais ça fait du bien: je suis une mini-terroriste, je fait en sorte que les grandes surfaces soient gentiment chamboulées à ma façon. Comme je suis rondelette, opulente et autres adjectifs qualifiant mon corps de déesse charnue, je suis passablement irritée de voir que les portants de vétements sont classés selon les tailles: du 36 au... Et puis c'est tout. Moi, ça me mets en rogne, ça m'énerve, ça me "rondjudju" de voir que quand on est gironde, il faut se transformer en archéologue testant une nouvelle technique de "stratologie" afin de mettre la main sur le sacro-saint taille 42. Avec les cheveux en bataille, le pull à moitié pendouillant sur l'épaule et l'oeil torve d'avoir cherché dans la pénombre du fond du portant, le popotin émergant du flôt de fringues et s'agitant avec application... Alors ce que je préconise comme "véti-terrorisme": je prends consciencieusement les vétements de taille 42-44, même s'ils ne me plaisent pas et je les installe en 1er sur le portant afin qu'ils prennent la place des 36-38. C'est presque rien, c'est infime, c'est microscopique mais ça fait du bien parce que ça venge toutes les boulettes et toutes les formes arrondies inconscientes d'être reléguées dans les réserves. Pareil avec les sous-vètements: n'est-ce pas plus joli de constater qu'un gros bonnet de la lingerie trône en bonne place sur l'échiquier de la tentation vestimentaire? La bise de la "voiture-balai"

20.11.06

"Comme on fait son lit on se couche"


Vu et entendu sur Canal +, dans l'émission politique "Dimanche +", animé par Laurence Ferrari, un jeune en Centre Educatif Fermé faisant visiter sa chambre à Patrick Devedjian, UMP proche de N. Sarkozy: "On ne m'a pas donné de droits...de draps!" No comment.

14.11.06

tivi?


"Y a que les pauvres qui sont pervers, les pleins de thune sont des excentriques" Las vegas, série sur TF1

"Allôôôô?Ohhhh mais M'mame Michu, vous avez vue la série de la Une? Celle où des gens jeunes, beaux et tout refaits de partout jouent dans un casino à attraper les méchants à la place de la police? Non mais M'ame Michu, vous vous rendez compte de ce qu'ils disent des pauvres? Je me sens visée moi, pas vous M'ame Michu? Non mais c'est vrai, ils ont plein d'argent et ils sont malheureux et en plus i se prennnent pour des fils aux zophes!!! Vous avez entendu ce qu'ils ont dit? Non mais M'ame Michu, moi je vous dit qu'ça mais la Une, je sais pas si je vais continuer de regarder, ça ne m'apporte rien et ça emballe mon coeur! D'ailleurs, je vais vous laisser M'ame Michu, j'ai mon veinotonique à prendre...d'ailleurs M'ame Michu...les médicaments déremboursés...vous vous rendez compte...et bla bla...et bla bla...bla..."

5.11.06

Horreur scope

"Les astres vous sont favorables en ce moment Muriel, aussi profitez-en ! Mais prenez tout de même le temps de réfléchir avant de prendre des décisions importantes. En d'autres termes, ne mettez pas tous vos oufs dans le même panier !Vous rayonnez, faites-le savoir !"
On vient de lire là le lila du printemps de mon coeur de blagueuse: la coquille! Pas celle qui mène aux chemins de Compostelle mais celle qui ponctue par le plus amusant des hasards, celle qui se promène sur les lignes écrites et s'oublie parfois tout seule dans l'étalage des lettres formant les mots...et leur donnant un gros coup de pied. Voire un éternuement dans leur ordre assemblé.
Non, c'est promis, je ne mettrais pas tous mes "oufs" dans le même paniers...mais j'ai tellement d'amis spéciaux et originaux que c'est pas un panier qu'il me faut pour les transporter, c'est un paquebot!!!

15.10.06

Nom de nom!


Il y a une chose que je ne peux m'empêcher de demander dés que je m'y sens implicitement aurorisée c'est le nom des animaux de compagnie...aprés viennent les prénoms des enfants de mes proches. Et ensuite, je craque sur les noms de groupes musicaux!! Souvent, c'est trés amusant! J'adore les jeux de mots débiles, les mots-valises approximatifs, les métaphores réorthographiées et autres acronymes aux significations douteuses. Lors d'un passage éclair sur Marmande pour accompagner ma cops comédienne à un casting, je me suis retrouvée pensive et dans "l'attente sans savoir" comme un futur papa dans le couloir de la maternité attendant de savoir si le bébé est né, si la maman va bien et surtout le sexe du nourrisson puisque...pour s'amuser...on n'a pas voulu savoir!! Et bien pendant ce temps, j'ai lu tout ce qui pouvait être accroché aux murs, pouvait être proposé dans les présentoirs et autres mode de lecture. Pour m'occuper quoi! Je suis tombée sur l'affiche qui sert d'illustration...déjà, là c'est drôle. Mais du drôle au risible, il n'y a qu'un pas comme: "No Non Nein"(Post Rock)..alors là, dans le genre "no future" post apocalyptique punk attitude ouarf!
"Minimum Serious"...oué, "On n'est pas sérieux quand on a 17 ans"...c'est sûr. Et puis il y a aussi: "Hyperclean" (Pop Athmosphérique)...alors là, dans le style "nettoyage à sec, ça vous fera 22€30 ma bonn' dame", je ne sais pas quoi dire...athosphérique pourquoi? C'est vrai que ça produit des nuages un fer à repasser quand on a l'esprit poétique...
J'espère qu'ils ne m'en voudront pas trop...si j'avais un groupe je l'appellerais forcément "Mu and the...", rien que pour faire du bien à mon ego et répondre à mon "complexe de la cheftaine".
PS: Ma cops n'a pas eu le rôle...mais elle est brillante alors ça n'est pas grave.

le 4ème âge


Vu et entendu à Libourne, une mâtinée de marché...les rues étant remplies de personnes âgées et de jeunes retraités. Je marchais vite car j'étais bien pressée et en doublant un couple de ces personnes, je vois deux vieilles amies sur le trottoir d'en face qui se retrouvent et se congratulent pour leur bonne forme, leur joie de se retrouver dans cette ville en ce jour de marché et surtout, surtout, s'écrient toutes les deux qu'elles ont "la tête dans le cul"!!! Le couple que je venais de dépasser s'écrient en rigolant: "Regarde la mamie, t'as entendu ce qu'elle a dit? Moi aussi, ce matin, je suis pareille!!!". Trop amusant, une grand-mère qui parle d'une mamie en soulignant qu'elle aussi est bien fatiguée de se lever pour aller au marché dés potron-minet...et moi qui croyais que les "anciens" AIMAIENT se lever tôt. Ca rassure!

6.10.06

Complètement timbré!


J'apprécie bien ces petits moments de Culture déguisée: on nous refile de l'Art sous le prétexte falacieux d'illustrer des timbres...et bien qu'à cela ne tienne, je veux bien faire pareil sur les feuilles de PQ, sur mes pneux réchappés et mon gel douche Leader Price s'il le faut!!! A laisser l'Art moisir dans les musées, il n'y a que les pseudo-élites implicitement persuadées d'en détenir les clefs de la compréhension, qui sont à son contact. Mais l'Art mérite mieux que ça...mieux que les timbres peut-être mais je préfère voir Van Gogh complètement timbré que de le savoir enfermé dans son mouroir.

T'es que ni kart


Juste pour dire que l'article m'a bien fait rigoler car des comme ça, j'en connais et c'est vrai ce qu'il dit cet écrit: on les envie autant qu'ils nous débectent: putain de pseudorichouss' de mes deux ovaires qui nous font chier à vouloir nous passer au téléphone leur divain rejeton qui bave dans le combiné des borborygmes infames (voir sketch de Florence Foresti): on s'en fout, on aura bien assez à faire avec les nôtres, cette extension de nos ADN combinés qui un jour ravira nos coeurs ainsi que nos nuits!
Pour l'instant, c'est sûr...je préfère m'occuper de mon chat! Na!

24.9.06

Mu, le retour


Ayé, c'est le moment "M", c'est l'envie "E"...je suis prète avec un "P": retour bordelo-bordelais.
Ca sera donc mon prochain défi et pour fêter ça, un petit logo bien de chez nous!!!
Maintenant, j'aimerais bien habiter dans une rue à nom d'artiste:
rue Picasso, avenue Toulouse-Lautrec ou encore impasse Francis Bacon...ça ferait "style", hihi!

15.9.06

Muthebestzik

http://www.radioblogclub.com/fav/0/1100028/0

Copie-colle et éclate-toi les cellules auditives. Ceci est mon son (prononce plusieurs fois et sens-toi ridicule)...

(Lorsque j'aurais compris comment créer mon radioblog il y aura un accés direct.)

1.9.06

Vu dans T- - - - - - A

J'ai conservé cette couverture de magazine parce qu'elle fait écho à mon échouage socioprofessionnel...la diplômée sans emploi: trop peu d'expérience à un moment alors on enchaîne les contrats débiles pour faire son quota de lignes "Expériences professionnelles" dans le CV. Puis on est soi-disant trop diplômée: ben alors là, fallait me prévenir, j'aurais été à la fac pour dire "Niveau Licence" plutôt que l'obtenir vu que ça ne sert à rien!!!
Et puis vient la litanie des "Vous êtes une jeune femme et vous allez faire des enfants un jour...QUAND?"...Mais là, hors de question de répondre, me suis fait avoir 1 fois tellement c'était bête comme question mais être désarçonnée par autant de bêtise c'est pas bon pour le moral.
Enfin, on se retrouve à devoir se justifier de ne pas trouver de travail...moi je crois juste que c'est le travail qui ne nous trouve pas...et il faut bien se dire une chose: y a un gouffre entre un boulot et un métier...et la différence se fait dans la joie que l'on a à l'effectuation des tâches.

PS: Je n'ai jamais autant "bossé" que depuis que je suis officiellement "demandeuse d'emploi"!!! Bientôt creuser un trou pour aller jusqu'en Chine...ça c'est du défi!

27.8.06

Blaguounette

On a le droit de rire quand on voit ça... quand on sait qu'il y a des brainstormers
pour "penser" ça!!!
C'est énorme, c'est trés bien trouvé et
terriblement ironique...
je me demande comment ils pourraient "penser" des trucs comme:

"Si tu prends ma place, prends mon handicap"
!! oo
Ou encore: "Celui qui conduit c'est celui qui ne boit pas"
>O X§

M'enfin, je ne suis pas brainstormeuse!

(Légende: en haut: "Opération des seins"
en bas: "Epilation définitive")

Le vent?


Il y a la 3ème planète aprés la soleil (même si on a viré Pluton dernièrement, elle était en CPE?), il y a les 5 dernières minutes, le 1er étage, l'avant-dernière dent aprés la molaire du bas, la 1ère rue aprés la direction "Eglise-Mairie" et il y a...l'écossais à la droite de la Reine d'Angleterre!!!
Si si, regardez bien, c'est crous-ti-llant! (Et souriant).

Les dialogues du Point G


« La vente des vibromasseurs est interdite par la loi dans les Etats suivants :
Texas, Georgie, Ohio et Arkansas. Si vous vous faites prendre, vous risquez une
amende de 10 000 dollars et un an de travaux forcés. En revanche, dans ces mêmes
Etats, la vente des armes est parfaitement légale. Et pourtant, on n’a jamais vu
un massacre collectif causé par un vibromasseur ».

J'ai adoré ce spectacle et je dois remercier Isa, ma chère directrice de centre de loisirs, en qui j'ai pu observer une grande "penseuse-questionneuse", qui m'a offert cette possibilité de voir et même vivre ce spectacle déjà râté 2 fois et dont le texte est trés (trop) souvent épuisé en librairie!
J'ai eu trés vite un sourire juqu'au oreilles d'entendre ces évidences pour moi "femme" pourtant si bien racontées. Du drôle au pathétique, du rigolard au pitoyable, j'me suis poilée(!).

Conseillé, fortement...surtout en cas de migraine ;-)

19.8.06

Drôle de musique

A un rythme effréné, j'écoute les paroles, d'une chanson bien pensée, qui de haine me sert un bol.
Quand je lis cet envoi, je ris de mes nerfs, car c'est parti pour moi, par La Poste du désert. Une lecture si brève, et si intense à la fois, qui m'a scotchée les lèvres, et m'a fait taire moi. C'est une douce comptine, qui roule dans mes oreilles, et dans mes rêvées îles, il y en a qui veillent.
Heureusement l'ANPE veille, et propose des solutions, qui sans nul doute sommeillent, dans des cerveaux en pollution.

Ce petit poème digne d'un slameur débutant, pour dire à quel point il y a des incompétents: regardez les horaires et ne soyez pas en retard, car les surveillances des cerbères n'ont de réussies que leur survivance.

www.city-of-sadness.net, chanson 2, 14d, Akhénaton, titre: "Eclater un type des Assedic"

Conseil: "Enregistrer l'image sous" et lire bien attentivement le cadre contenant les horaires...ça vaut son pesant de cacahouètes!

NAC


Nouveaux Animaux de Compagnie

Voici le chat le plus radioactif, le plus téléactif et le plus mignonactif de Néant-ville: Mabel!
Elle m'en a fait des frayeurs, j'ai même cru que j'allais devoir la faire "piquer"
(quel terme atroce) mais non, bonne nouvelle: elle est séronagative et les maladies opportunistes n'auront pas sa peau.
Elle est nerveuse, colérique, lunatique et molassonne à la fois. Douce, câline, rigolote et indépendante. Elle est une et entière, elle joue avec mes nerfs et mes attentions: j'ai eu peur, elle restera pourtant avec moi toute sa vie.
Ayé, on est parties!

16.8.06

La honte!


J'ai été saisie par la "nullitude" d'une publicité aujourd'hui...même si "publicité" et "nul" sont souvent des pléonasmes: on a rarement vu des bijoux de créativité en publicité.
Il s'agit d'une publicité pour ces débilités de "fascicules de qualité" avec "le n°1" le char d'assaut, le canon et le soldat de la Finule...il est proposé à des "collectionneurs adultes" (quoi? c'est classé X la guerre?) de se procurer toutes les semaines auprés de leur "dealer-marchand de journaux" leur fascicule et leur "nobjet" qui va avec pour le plus grand plaisir du collectionneur et se dire que l'on peut compulser à loisirs dans le classeur hors de prix, en vue d'archivage, les douces pages relatant l'histoire des plus célèbres chars de l'histoire des armées du monde.
C'est la honte qui est mondiale et je me demande comment "Altaya Editions"(dit avec le voix de Schwarzie) OSE proposer ce genre de produits quand on constate la véritable guerre qui se déroule en ce moment entre le Liban et Israël , le tout chapeauté hypocritement par une armée non régulière à la solde de la Syrie, ex-occupant du Liban...
Pffff, le monde ne tourne pas rond...et ça m'énerve!

13.8.06

Plouf


Quoi dire sur cette photo...?
J'avais pleins d'idées en tête: un saut dans la chlorophylle à défaut d'en faire un dans le temps...
Un plongeon dans la verdure à défaut d'en faire un dans l'eau émeraude d'une belle piscine rien que pour moi...
Une manière de m'oublier dans la couleur qui porte malheur aux artistes à défaut d'avoir trouvé ma couleur préférée
(aujourd'hui c'est fuschia).
Une histoire de noyade dans l'insoluble...à défaut de trouver une solution...

Mais bon, rien qui me vienne: mais je reste ouverte à toutes les suggestions!

Priez pour Sainte Mu


Sainte Mu, écartelée sur l'autel de l'animation.
Sainte Mu, bouffée par les lions de l'administration.
Sainte Mu, laminée par les devoirs et s'asseyant sur ses droits.
Sainte Mu, se gratouillant les bras, les jambes et le dos avec une belle vieille brosse de douche...
Sainte Mu, attrappant une belle varicelle en plein mois de juillet et vas-y que j'me gratte, vas-y que je maudit les maladies infantiles qu'on choppe à 29 ans 1/2!
Sainte Mu, regarde tout ce monde présent à tes pseudo funérailles...c'est que malgré tout: tu es aimée!
(J'espère comme épitaphe: "Elle aimait bosser, trop...et c'est la varicelle qui l'a eue. Trop con!")

Les tiquettes


Quand j'ai regardé mon ticket de caisse, je me suis dit que ça n'était pas cher pour un si joli slip! Des "noeuds-noeuds", de la dentelle et un beau noir profond et...une bien belle étiquette contenant une phrase bien connue des philosophes: "Hic et nunc", "Ici et maintenant".
Fini le différé: mets-ta culotte main-te-nant!

22.7.06

Horreur et Dame nation


Oh mon Dieu! Qui que tu sois ne regarde pas la télé...elle est perdue, elle est folle ...elle est sarko-kyste! Et cette maladie, c'est l'UMP. Je suis tombée sur une horreur, un OFNI, Objet Filmé Non Identifié...il s'agissait d'une film de promotion (propagande?) pour l'UMP. C'est vrai que l'on est en période de pré-campagne hypocrite par sa durée.
Mais là, ça frôle l'usage de spot télé pour arriérés mentaux...
Dans ce spot, sur une jolie musiquette de type feuilleton US de 2nde zone, une voix-off bizarrement connue nous professe (pro-fesse...ah tiens!) que c'est à nous d'imaginer notre "France d'aprés" mais que l'on ne pourra parvenir à quoi que ce soit sans l'UMP. Dans une succession d'images plus gnan-gnan les unes que les autres, on nous explique que la France est une terre de tolérance et que les gens qui veulent bien s'en donner la peine réussiront...sous-entendu que les gens qui sont dans la merde y sont pour quelque chose.
C'est marrant, je crois entendre parler des mecs de banlieues qui seraient responsables de leur ghettoïsation...
Et vois la reprise du titre de film "Le jour d'aprés" où aprés une trés grosse catastrophe, la planète renait...
Le pire? La récupération par les Spin Doctors "umpistes" du visuel des publicités pour le I-Pod...RI-DI-CU-LE.
M'enfin, moi je sais ce que je vote et exorter les autres à bien voter c'est le début du bourrage de crâne...à vous de "savoir" bien voter. A chacun sa conscience mais aprés faudra pas se plaindre.

8.7.06

Spéciale dédicace pour Juliette



Juliette, tu dois avoir 6 ans à tout casser et tu m'as offert le plus beau des prétextes à sourire...tu as déposé ton petit morceau d'espoir et de légèreté prés de chez moi. J'ai trouvé, dans ma boîte à lettres la semaine dernière, une petite enveloppe décorée d'un coeur adressée à mon prénom. Elle contenait un dessin qui illustre ce billet... Juliette est une petite fille que j'ai rencontré à l'école primaire où j'ai enseigné(ou plutôt "fait expérimenter" et "fait approcher") les Arts Plastiques maladroitement rebaptisés "Arts visuels". Elle s'est avérée être surprenante, d'une curiosité intellectuelle inhabituelle et rigolote en plus! Juliette, je te remercie, tu m'as donné une belle occasion de me sentir unique...mais difficile de te remercier: je ne sais même pas ton nom! Je te fait quand même un gros câlin et un gros bisou: Juliette, tu es chouette. ;-)

Un joli souvenir


Lorsque j'étais petite, toute belle comme une poupée brunette et rieuse, j'avais un Papa (qui n'est plus là maintenant mais je pense à lui à chaque instant, c'est mon Etoile du Berger). Ce Papa m'adorait, j'étais la plus voulue et la plus fêtée des petites filles...je faisais son bonheur car en plus, je parlais comme un livre et j'étais trés curieuse...lui, forcément, prenait plaisir à répondre à toutes mes questions. J'avais un "défaut" bien prenant: je suçais mon pouce! Mais en plus, il fallait que je "tétouille" un morceau de collant, en Nylon (je vénère Dupont de Nemours). J'ai ce doux et plaisant souvenir de mon angoisse à l'idée que mon bout de collant s'amenuise à tel point que j'en perd mon sourire...un doux et plaisant souvenir de voir ma mère dire à mon père :"Bon et bien...va falloir lui en "prendre" un autre non?"...un autre quoi me direz-vous? Et bien un autre bout de collant, de ceux qui pendouillent aux présentoirs dans les grandes surfaces. Et croyez-moi, ce sont les meilleurs! Je revois encore ma mère faire le guet pendant que mon père en arrache un d'une de ces "boîtes-présentoirs" pour me le tendre ensuite avec un sourire entendu... Entre nous, pleins de choses passaient comme ça...c'était mon Papa. Ma mère, elle, froncait des sourcils en se demandant quand j'allais donc cesser de sucer mon pouce.

7.7.06

Paléo-balade


Il y a peu, j'ai fait une sortie qui m'a paléo-intéressée: visite du paléosite de Saint Césaire...et j'ai été paléo-perplexe! En effet, aprés un paléo-voyage en bus sympa avec comme voisine de gauche ma propre mère muette comme une tombe qui a voulu absolument la place prés de la fenêtre(12ans d'âge mental) et mon ancienne prof d'histoire de Terminal L2 qui paléo-cause sans s'arrêter...on est arrivés sous un soleil de plomb au paléo-site de Saint Césaire.
Malgré toute ma bonne volonté, je n'y trouve pas grand chose de paléo-intéressant: autour d'un reste de crâne (je ne renie pas du tout son intérêt historique), on a bâti un immense complexe extramoderne pleins d'animations super interactives et paléo-guidées: j'ai eu l'atroce impression d'être un bovin que l'on mène à l'abattoir: hop, dans une salle, on s'asseoit et on regarde...et hop, une autre salle et hop, on sort vers une paléo-reconstitution du site de trouvaille du crâne. Le tout, accompagné par une "hôtesse" un brin vulgaire à la voix de crécelle.
Ensuite, paléo-pique-nique avec Môman dans l'herbe mais seules: elle est un peu sauvage(Pas l'herbe, ma mère!).
Puis, paléo-passage à Saintes pour admirer des ruines gallo-romaines, une crypte et hop! paléo-pause dans un bar de Saintes où le paléo-Perrier/tranche coûte une fortune tout à fait contemporaine!!!
En photo, mon paléo-morphing: moi en néanderthalienne mais...quelle horreur de voir qu'on se ressemble drôlement et que le morphing n'est pas trés poussé pour remonter dans le temps...alors à savoir: suis-je aussi "moche" qu'une néanderthalienne ou suis-je superbe pour une néanderthalienne?

5.7.06

Ma belle


Comment faire un compliment même quand on n'en a pas envie quand on appelle son chat...et bien on peut l'appeler Mabel, comme la mienne! Elle a un passé chaotique jalonné de brutalité et de douleur, elle tremble encore quand un véhicule bruyant passe dans la rue, elle a la queue toujours en mouvement même quand elle câline et même...elle bave de plaisir.
Certes, ça n'est pas réjouissant, surtout pour les pantalons victimes mais bon, elle est mignonne. Je l'ai récupérée à peine remise, maigre, le poil opaque et tombant dru...maintenant elle est belle, toujours nerveuse mais bien plus calme. Elle a un regard ourlé de noir comme une berbère de khôl: elle regarde en moi.
Elle n'agit pas comme un chat normal, elle est hors cadre voire hors sujet...elle se poste là où un chat classique ne se mettrait pas. Elle dort comme un bébé en calquant ses postures sur les miennes, ne me quitte que pour mieux me retrouver en râlant car finalement, elle est comme moi.
Ce n'est pas mon animal, c'est ma colocataire!
Mabel, je t'aime...mais juré/crachouillé: je refuse de finir comme une "vieille à chat", je vaux mieux! Mais tu seras avec moi ;-)

J'm'en foot!



Bon, je sais: le jeu de mot est facile mais quand on est obligé de gueuler dans un réfectoire pour faire taire les commentaires les plus échevelés de gosses de 8 ans de moyenne d'âge, on a envie de faire des pronostics défavorables à la France.
D'ailleurs, j'ai précisé à mes ouailles que je suis pro-Portugal rien que pour les embêter mais eux croient que c'est à cause de mon nom de famille...qui ne me donne finalement que des origines lointaines espagnoles...pas portuguaises!
Ahhh...les enfants, tout un programme!
En attendant, les programmes de télé, je les vomis!
Vivement que cette mascarade de tapettes en shorts qui pleurent dés qu'une pichnette leur est donnée soit terminée car il n'y en qu'une seule qui est sans défauts...c'est Calypso!
(Peut-être le prochaine femme d'un footballeur connu, mannequin/footballeur, ça va ensemble non? A 2 neurones, on est plus forts!)

10.6.06

Bag in Box


Dans le milieu du vin, fécond en inventions (peut-être dû aux tanins, peut-être dû aux antiradicaux libres, ou alors à l'esprit du vigneron concerné), il existe le Bag in Box. Grande naïve que je suis, j'ai demandé :"C'est quoi "baguineboks"?Et là, la révélation, l'évidence faite vin, LE truc auquel il fallait penser, l'idée que l'on aurait aimé avoir pour se faire un flooze de dingue: il s'agit d'une sorte de cubi en carton qui contient un sac rempli de vin, sans oublier le piti robinet qui donne toute son allure à la chose.
Je ne bois pas, alors je n'en profiterais pas mais bon, c'est vraiment ingénieux et j'adore le fait de savoir que quelqu'un quelque part pense à ravir mon esprit par son ingéniosité.

3.6.06

Mon petit voyage


Quand ma mère m'a dit "Où voudrais-tu aller? Sur une journée...et on y va!"... je n'allais pas lui dire que mon rêve secret depuis 3 ans c'est de descendre la Dordogne en canöe: elle ne m'aurait pas suivie mais au moins, aller en Dordogne. C'est comme ça qu'aprés contact avec l'Office de Tourisme concerné, nous compulsons la documentation avec application: "Ce sera Bergerac!". Crapahuts, marche, perte du chemin vers Cyrano, gros film sur comment jeter à l'eau les touristes rangés en rang comme de belles sardines dans la "gabare-piège à cons" postée devant nous...Perrier-tranche(grosse découverte pour moi) et tentative d'imaginer l'eau à nos genoux face à l'échelle des crues. Puis direction Montpazier et là...une rencontre gustative unique(il ne faut pas qu'elle se reproduise plus d'1/an): le Monpazierois! Non, il ne s'agit pas du trentenaire cousin de Prince charmant mais d'un gâteau, une sympathique friandise aux noix, du genre qui migre direct sur les hanches!! Depuis, je regarde mes photos de cette excursion en me disant que c'est bien beau mais...la prochaine fois j'aimerais vraiment faire du canöe.

2.6.06

Des pigeons dans mon plafond


Lorsque j'ai trouvé mon appartement en pleine campagne, un collègue animateur qui y avait vécu(c'est le genre d'appart où on ne fait que passer le temps que l'on trouve une maison ou que l'on a "fait construire")m'a prévenu d'une phrase un peu mystèrieuse: "Tu verras, le plus drôle c'est le matin dans la salle de bain". Ah...et bien effectivement, dés le premier matin, j'ai entendu râcler, marcher doucement, et surtout "rourouter"...parfois, on dirait même qu'il s'y déroule un minicatch emplumé! On ne me l'avait pas dit mais j'habite avec des pigeons et plutôt que de croire qu'ils habitent avec moi, je préfère me dire que je suis leur colocataire ;-) Depuis, mon chat et moi sursautons dés que les volatiles maladroits se prennent les pattes dans la charpente et se vautrent lamentablement sur mon faux plafond. Mais j'avoue, le matin dans ma salle de bain: je me sens moins seule!

18.5.06

Détestation


S'il y a une chose que je trouve humainement impossible à quantifier dans l'absolue horreur que cela peut m'inspirer...c'est bien de faire la vaisselle! Chaque ustensile contient intrinsèquement sa façon d'être lavé, astiqué, gratouillé et mis à égoutter...prenez un fouet: avec sa jolie symétrie, il nous faire de belles voutes dignes d'une architecture gothique flamboyante mais...mais...au croisement des voutes en plein cintre, se niche toujours un reste de la cuisine du jour qui, s'il n'est pas correctement nettoyé, ira enrichir le prochain plât...c'est atroce! Sinon, il y a bien la multitude de couverts qui s'amoncelle...c'est pas comme une cocotte qui est nettoyée et basta...non! Les couverts, dans leur multiplicité commandent à nos neurones d'agir différemment pour chaque, c'est pour ça que je ne comprends pas les gens qui me disent y trouver un réconfort face à la réflexion qui envahit d'habitude leurs cerveaux embrumés.
Moi, la vaiselle, ça m'énerve comme le yoga!

Partage, par tâche, par râtage


Une attitude que je voudrais voir chez plus de monde, une attitude qui me définit plus je "grandis", une attitude qui sied à mon entourage actuel et qui m'a réconcilié avec le genre humain...le sens du partage.
Juste pour donner un peu de ce que j'écoute dés qu'il m'est possible de le faire...il s'agit d'un site Internet qui propose aux gens de faire leur propre juke-box virtuel avec impossibilité de "piller" les chansons des autres, c'est de l'écoute pure.
Ma "radio" préférée est celle qui se trouve à cette adresse là:
http://thefuture.online.fr/radio/?autoplay=1
Copiez-collez et vous entendrez des "mash", des mix comme on le disait à mon époque("De mon temps...les rutabagas...les topinambours...").
C'est fantastique de nouveauté et de surprise...
Avertissement: l'encodage est parfois mal fait et ça fait "Gggrrrrrrrrr" alors le son...pas trop fort, on fait attention à ses petites oreilles.
Mes préférés: Bloc Party versus Offspring, Placebo versus Kosheen, Nirvana versus Basement Jaxx...mais il y en a d'autres!

27.4.06

La voyante qui habite face à l'Observatoire


Lorsque j'ai adoptée Mabel(mon chat), j'ai dû aller la chercher chez une personne trés sympathique au téléphone et encore plus en direct. Elle recueille les chats malades, mal en point et abandonnés pour les retaper, les rassurer et leur permettre d'être soignés sans y rester pour être donnés à l'adoption...ma Mabel faisait partie de ceux là. On s'est plu de suite...et je ne parle pas que du chat, je soulève le voile sur celle qui voit au delà... Je n'ai pas encore raconté cette histoire car elle me semblait trop proche de moi vu ce qu'elle m'a dit... Il s'avère qu'au téléphone, elle n'a pas voulu me dire ce qu'elle faisait comme emploi(elle avait des heures "spéciales" de travail même en travaillant à la maison...je trouvais ça contradictoire) alors que moi je lui expliquait pourquoi je voulais adopter un chat adulte ayant probablement souffert. En arrivant, ayant pris comme repère l'Observatoire comme indiqué par ses soins, j'ai "rencontré" Sonia...un sourire, une poignée de main et hop...l'impression de la connaître! Elle ne voulait pas laisser partir un de ses protégés sans savoir avec qui...et de suite, elle me dit qu'elle me sent bien, qu'elle m'aime bien et elle me révèle son "travail": elle fait de la voyance par téléphone! Et puis, comme je ne la sollicitait pas pour une divination(elle doit être aussi insupportée qu'un médecin en vacances), elle m'a proposé un tirage, puis deux...pour découvrir que je verrais enfin un projet professionnel qui me tient à coeur depuis longtemps s'accomplir et que je rencontrerais d'ici 3-4 mois(tout ça a eu lieu en décembre 2005) un homme bien plus jeune que moi mais bien mature qui saurait m'apprivoiser par le rire, qui se rapprocherait de moi naturellement, ce qui fait que je ne serais pas effrayée suite à ma rupture désastreuse d'avec le boulet du fronsadais...que nos valeurs communes nous permettraient de construire une vie douce et complice... Je raconterais la suite au prochain épisode puisque j'ai passé les sélections d'une formation que je n'espérais plus mais pour le reste...mystères et boules de gommes comme dirait ma mère!

25.4.06

Une belle réussite


Alors je commence par quoi...?
Je prendrais beaucoup de temps pour parler de mes démarches afin de me construire un avenir un peu plus reluisant que ce destin pourri issu d'une société à l'agonie m'était promis.
J'ai donc crée le HDA, Harcèlement Des Administrations, il s'agit d'un bureau à un seul service: les contentieux!
Depuis, j'ai pu entrer en formation, exactement celle que je voulais et ça n'a pas été une mince affaire.
Entre m'entendre dire que je ne suis pas assez illéttrée pour être aidée, pas assez dans la merde financièrement pour être aidée, trop diplômée pour être aidée...alors tout ce que j'ai fait, je l'aurais fait pour rien?
Des fois, j'ai l'impression qu'on me prend pour une...gourde!
J'ai parfois même l'atroce sensation d'être chez un médecin qui connaîtrait pleins de maladie et qui chercherait à toutes me les appliquer à tour de rôle, rien que pour me trouver une pathologie et m'enfermer dans una case...
Pour l'instant donc, je respire: j'ai fait un véritable hold-up à l'ANPE: jamais je n'aurais cru pouvoir récupérer autant d'argent de leur part et j'en reste estomaquée.
Depuis, je me suis remise à la lecture...pleins de livres m'attendent, empruntés, achetés, récupérés...tout ça pour mes neurones.
Tous ces mots qui se balancent devant mes yeux et m'emmènent dans des ailleurs pleins de promesses...là un livre sur la vie délicieusement sensuelle et sexuelle d'une algérienne obligée d'écrire sous un pseudo pour ne pas risquer une fatwa.
Son écriture est magnifique et réveillerait en n'importe quel glaçon les désirs d'un jouvenceau du printemps!
Nedjma, "L'amande"

19.4.06

ça fait mal!


Quand j'ai aperçu cette photo, j'ai lu la légende qui parlait d'un virologue américain qui prône de drôles de choses concernant les attentats bio-terroristes et autres joyeusetés procréees par les faits divers anxiogènes de la parano yankee...en attendant, moi, j'ai vu dans ce cliché un homme éventré qui a ses trippes qui dégoulinent sur le sol, son sourire les yeux levés au ciel comme remerciant je ne sais quelle divinité de lui faire subir cet affront viscéral.
Mais, le côté "robot" des entrailles me fait penser à "Alien"...même si je n'aime pas ce film...je connais le travail du dessinateur Giger qui a fait les travaux d'études sur le personnage principal du monstre.
En regardant cette photo, il faut voir autre chose qu'un gars qui fait une interview...

10.4.06

j'arrive...


Bon, je sais je n'ai pas écrit depuis un moment mais...quand on change de vie en une semaine...et bien il faut digérer ça en accéléré!
J'arrive, j'arrive!
Cadeau bonux: une photo d'un coucher de soleil depuis la fenêtre de mon salon...

23.3.06

Lyre...Bloingggggg!


Pas assez illetrée...
...je suis affligée de vous l'annoncer mais je viens d'apprendre que je sais trop bien lire, trop bien écrire et que je me débrouille trop bien seule pour être aidée dans ma recherche d'emploi et démarches d'insertion.
Alors je le demande: en quoi je serais moins à aider qu'un pauvre rustre qui ne sait même pas aligner deux syllabes?
Mon quotidien est aussi pourri que le sien entre les factures que l'on ne peut payer, les angoisses quand arrivent les relevés de comptes, faire ses courses à la calculette et inspirer la pitié...pas besoin de le dire: ça se voit dans les yeux!
Le pire?
Que l'on me demande si j'ai déjà pensé à aller aux Restos du Coeur pour faire des économies sur la nourriture...mais est-ce que les gens qui me demandent ça se sont bien demandé, eux, ce qu'il fallait mettre de côté pour se résoudre à s'y rendre???
De toutes façons...c'est déjà fait, j'y suis allée les yeux rivés au sol, la fierté dans la poche et la frustration aux lèvres comme la bave d'un chien enragé...depuis: "Plus jamais"!

21.3.06

concentre-toi sur la pitite croix...


Cette fonction est tout aussi mystérieuse que la force qui régit l'élan de tournoiement de la Terre...un jour que je m'étais rendue à un rendez-vous nécessaire au paiement de ma facture EDF éléphantesque, j'ai eu à attendre, à attendre et encore attendre que l'on me reçoive...j'ai eu le temps de lire les diverses indications données aux personnes travaillant dans les lieux.
J'aurais dû recopier tout ce que j'ai lu, c'est énorme de poésie contenue: connaissez-vous le gestionnaire de temps?
Il s'avère qu'à chaque fois que la "badgeuse" donne un message d'erreur, que le personnel arrive en retard, que celui-ci encore souhaite arriver en demi-journée...il faut en référer au gestionnaire de temps...
C'est incroyable!
Alors je me suis demandée: y-at'il des mines anti-personnel prés de la machine à café et qui se déclenchent dés que l'on y passe trop de temps? Y a-t'il encore des minuteurs dans les toilettes: tant de temps pour le pipi, un peu plus pour le popo et si tu dépasses ça tire la chasse en te lavant le cul et en te laissant coincé là sans papier...?
Ca me rappelle la pointeuse digitale lorsque je travaillais pour ce cher Edouard L....à l'époque, c'était illégal, mes empreintes et mon ego s'en souviennent encore.

5.3.06


Juste un petit billet tout simple pour expliquer pourquoi je repasse inlassablement ce CAPES insondable et mystérieux...
J'en ai vu des pseudo-candidats qui le passent pour le fun et qui l'ont pour les vacances, j'en ai vu des croûtes pas encore sèches rendues aprés une pratique plastique de 8 heures éprouvantes, en plus ce sont ceux là qui se prennent un 16/20!
J'en ai vu des pauvres jeunes échouées là parce qu'ils ont eu leur Licence sans s'en rendre compte, j'en ai vu des jeunes profs qui n'aiment finalement pas faire ce travail, j'en ai vu des surveillants qui te regardent comme si étais un potentiel terroriste d'Al Capesa dans un aéroport américain, j'en ai vu des gens paniqués à l'idée de restés enfermés pendant si longtemps, j'en ai vu des personnes qui se prennent la tête devant les sujets des écrits...tous des zombies, tous des échoués, tous des râtés, tous de malencontreuses "mauvaises voies" comme lorsque l'on parle d'un enfant qui a respiré ce qu'il devait avaler: en effet, ça ne passe pas!
Je le repasse une énième fois parce que je j'y crois toujours un peu...pourquoi pas un jour, sur un malentendu, je pourrais conclure!

12.2.06

non, vraiment je n'aime pas ça!


-que l'on me coupe les cheveux plus courts que ce que j'avais demandé: vas-y la période ingrate que je vais me taper!
-quand ma mèche de devant tombe dans mon oeil droit pendant que je travaille bien concentrée: vas-y le style fille qui bosse!
-quand mon chat me râle dessus alors que l'on sort d'une session câlin: ben alors, comme si je n'avais rien fait!
-que les femmes croient encore au Prince Charmant: pfff, n'importe quoi!
-qu'on me dise «un de perdu, 10 de retrouvés»...en attendant, ça ne fait pas la queue devant mon interphone!
-le regard de mon chat quand elle fait dans sa caisse: une sérial-chieuse en puissance!
-mon clavier: il a des touches qui restent coincées:esp-esp-esp-esp-esp-esp-esp-esp-esp-esp-...
-rentrer chez moi et voir mon téléphone clignoter car on m'a appelé mais que l'on a pas laissé de message: dommage pour vous, il garde en mémoire le dernier numéro qui a appelé!
-recevoir un courriel avec un message genre «regarde-bien, c'est drôle!» et que la pièce n'est pas jointe: ça s'appelle la contre-culture!
-voir la raie de lumière qui passe méchamment entre le rideau et le mur mais qui tombe droit sur mon oreiller: merci, je sais, c'est l'heure!
-vouloir caresser l'air de rien le chat et qu'elle me griffe comme si j'avais mal fait mon boulot: non mais, ingrate!
-voir que mon enregistrement vidéo de mes séries n'a pas fonctionné, une soirée foutue mais hors de question de regarder Julie Lescaut!
-passer devant mon bureau-atelier et me dire qu'il faudrait que je range: ça viendra, ça viendra...
-avoir envie de...et ne rien faire: se dire que le plus beau travail est celui qui reste au stade de concept!
-que l'on se demande devant moi pourquoi je ne trouve pas de boulot...moi je crois plutôt que c'est le boulot qui ne me trouve pas!
-regarder mon clavier comme s'il allait taper tout seul mes idées...l'angoisse de l'écran vide, c'est encore plus nul que celui de la feuille blanche!

3.2.06

heu...est-ce que je suis lue?


Suis-je lue? Suis-je les lues? Suis-je l'élue?
Juste pour demander: est-ce qu'on me lis?Si je suis au lit...est-ce qu'on me lie à mon lulu?
Non, c'était juste pour savoir...

regarde les feuilles tourner...


Au secours: période néfaste! (On prends les même et on recommence!)
Aprés l'avance qui me fait reculer, aprés l'ex qui vient pourrir l'ambiance avec ses états d'âmes alors que c'est lui qui a l'âme pourrie, aprés les payes qui ne tombent pas(pas assez mûr le fruit), aprés les pneux neufs à plâts, aprés la grosse gastro "je te plie en deux mais dans le mauvais sens", aprés le sempiternel "mais tu es trés bien, tu trouveras quelqu'un", aprés le téléphone qui sonne bien trop tôt le matin alors que j'ai passé une sale nuit...
Voici la facture gigantissime d'à peu de choses prés 300€ que bien sûr je ne peux pas payer...
Et allez, voilà la Muriel repartie sur les routes de sa croisade anti-"j'ai une vie de merde" à devoir aller chercher des justificatifs en pagaille, des papelards sans noms pour se voir aidée à payer sa facture atteinte d'éléphantiasis.
C'est dur la vie des fois!
Personne n'aurait une bonne nouvelle, même une petite, même une toute petite pour me dire que quelque part, la Beauté et la Poésie existent encore derrière le gros tas de fumier?
C'est le papier "hallu" complet, le billet qui n'a pas sa valeur monétique, tique sur ma main qui tape, tape sur les touches qui craquent(vieux clavier), craque face à la mauvaise foi de la vie, vie de merde à chier, chier des pendules pour pas grand chose, chose sans nom qui voudrait se faire appeler "destin", "Tin! toi là-bas!T'es plutôt sympa, pas trop bête et t'as oublié d'être moche: tu ne voudrais pas m'épouser que j'ai le temps de vivre moi aussi ce petit bonheur insondable et limite simpliste de partager les emmerdes à deux?"...
Bon, je sais que je pédale dans la semoule du ventilo qui tourne à l'envers...mais alors, il y a des fois, où on préfèrerais que Mr des Stin nous oublie.

PS: Si quelqu'un voit les feuilles tourner c'est qu'il devient fou comme moi et que sans s'en rendre compte il est solidaire!

23.1.06

coucou


Dans la cour d'école, les enfants courrent, jouent, se tirent les cheveux, pleurent et viennent se plaindre à la maîtresse...et parfois, font des "blaguounnettes"! La légende de cette image pourrait être(avec la terminologie des archéologues):
"Trouvé sur une manche de manteau de maîtresse, début janvier 2006, école primaire de Saint Ciers d'Abzac".

Quand j'ai enlevé ça du manteau, j'avais un sourire entendu a posteriori avec l'enfant qui avait osé: je trouvais ça drôle et mignon.
Voire dadaïste...parce que finalement, il s'agit là d'un moyen de communication à différé non gérable, le "coucou" parviendra à l'intéressée que lorsqu'elle le trouvera et son identité se sera diluée avec le temps écoulé.

Je croisais ensuite les regards désolés des en-saignants...et je cessais de sourire.
Extérieurement seulement...

22.1.06

pro-menade


Je suis une pro de la menade, ces balades qui consistent en regarder la truffe en l'air (espérant ne pas marcher dans une crocrotte, comme si les délicats propriétaires de toutous malotrus avaient été éduqués dans la nuit sur le civisme), afin de tomber sur des morceaux de poésie qui s'ignorent. J'adore ces tranches de vie-talité qui nous nourrissent beaucoup plus que cette bouffe ignoble que l'on veut nous faire ingurgiter comme si nous étions dépourvus de neurones...M'enfin, j'ai dû aller à la faculté de Toulouse dernièrement...aussi pourrie que celle où j'ai fait mes études à Bordeaux! Les même couloirs venteux couverts de "chouinegomme", les même chaises que l'on peut penser au rebus mais qui servent d'assise à des étudiants perdus, les même portes pleines de jours alors qu'elles sont censées barrer la lumière pour créer la coupure, les même têtes de déterrés errants comme des âmes en peine...et puis là, la pépite, le trésor, la trouvaille, THE photo à prendre pour emporter ce jeu de mots institutionnel avec moi... Un Graal pour moi, personne ne le voit plus tellement tout le monde passe à côté: le panneau qui indique les toilettes!!!!! Je ne vous donnerais pas le "truc", je compte trop sur vos fabuleuses méninges!

6.1.06

Bientôt la gueeeeeeerre!


Mais non...bientôt un gros coup de gueule bien méchant sur la StarAc' des blogs: les blogs nuls!
Ceux qui causent de rien en pensant causer de tout, ceux qui ne décollent pas trop, ça risquerait de leur faire perdre leur élan, ceux qui relatent trés précautionneusement le pourquoi du comment de 'je refais mon salon", "j'ai réussi à coincer mon mec dans un mariage(le nôtre) qui ne l'intéresse pas", "je bêtifie sur mon bébé" avec la variante"je bêtifie sur mon animal de compagnie"...il y a aussi "j'explique que je suis sûre que mon mec me prefère en blonde alors qu'il ma connue brune", "je kiffe Maéva de "caméra café"", "je sais faire parler mon perroquet depuis hier, mon gamin, lui, se traîne toujours au sol"...
C'est a-ffli-geant!
Je vais tenter de compiler certaines adresse ou liens pour vous faire partager ce sous-monde peuplé de gens qui s'ignorent être eux-même et s'en contentent!

Vous allez me dire: qui suis-je pour me permettre de critiquer, ce que je fais n'a pas forcément plus de mérite!

Certes...(Mu pensive...)...mais ça fait du bien!

En attendant, si vous voulez de la qualité, allez sur "le blog de Frantico", si vous savez vous servir de Google, vous trouverez et rirez de concert...avec moi.
Sincèrement cette fois.

Désolée


Je sais, je sais...je suis impardonnable: je me permets de critiquer souvent les gens qui lancent des blogs et qui ne les tiennent pas...et je fais pareil! Et comme toutes ces bonnes gens j'ai une bonne raison("C'est pas moi Monsieur, c'est Kevin!").
J'ai trouvé un second boulot, ça a été les vacances de Noël...pas trop vacances et pas trop Noël pour moi finalement mais j'ai été trés occupée...pas assez pour continuer de relater mes petites choses?
Ben voui... Encore désolée... En plus, j'ai adopté un chat...ça peut paraître idiot mais ça prend du temps ça aussi...et quand j'aurais un enfant me direz-vous...serais-je aussi ocupée? ("Heu, c'est pas moi Monsieur, c'est Mindy!").
Promis, bientôt je reprends le cours de mon fleuve préféré, celui de l'écriture.
Merci..arrêtez les flashes.("C'est pas moi Madame, c'est Brenda!")

Petit présent: une jolie photo de mes vignes givrées...cette hiver fut fécond en belles vues.